EWC

#EWC – NICCOLO CANEPA, LE PLUS RAPIDE DES ESSAIS QUALIFICATIFS DES 8H SUZUKA.

Source : https://www.corsedimoto.com/

Niccolò Canepa, pilote Yamaha le plus rapide de tous les temps aux 8 Heures de Suzuka : « Je rêve du podium »

Niccolò Canepa a accordé une interview à Corsedimoto, confirmant sa volonté de conquérir un résultat important aux 8 Heures de Suzuka.

Ce week-end se déroulent les prestigieuses 8 Heures de Suzuka, troisième et avant-dernière étape du Championnat du Monde d’Endurance 2022. En raison de l’urgence Covid-19, en 2020 et 2021 la course a été annulée et donc toutes les équipes ont une grande envie de bien faire.

Parmi les protagonistes les plus attendus, il y a certainement l’Italien Niccolò Canepa, qui court pour l’équipe YART Yamaha avec ses coéquipiers Marvin Fritz et Karel Hanika. Le Ligurien de 34 ans a été très rapide aussi bien en essais libres qu’en essais qualificatifs , il détient le record d’Italie et aussi celui de Yamaha au tour. Pour lui une grande satisfaction et maintenant l’envie de bien faire en course, conquérir ce podium qui jusqu’à présent lui a toujours échappé dans cette épreuve EWC.

Face à face avec Niccolò Canepa

A l’issue de la journée qualificative, Canepa nous faisait part de ses attentes pour ces 8 Heures.

Niccolò, à quel genre de course t’attends-tu et quel objectif t’es-tu fixé en tant qu’équipe ?

« Notre équipe n’est pas une équipe d’usine et nous nous battons contre des géants, avec des équipes et des pilotes incroyables. Pouvoir se battre avec eux et obtenir ces résultats est incroyable. Nous avons une équipe beaucoup plus petite, avec moins de personnes et moins de ressources. C’est bien d’être en bonne position. Le but de la course est de monter sur le podium. L’équipe du YART ne l’a jamais fait aux 8 Heures de Suzuka et nous les pilotes non plus. Puis si quelque chose de mieux se présente, c’est un cadeau, un rêve, quelque chose de plus ».

Quels rivaux attendez-vous plus forts ? Il y a ceux qui prédisent un duel Honda-Kawasaki.

« Assurément HRC et Kawasaki sont les plus forts en piste, ils sont incontestablement la référence ».

Quel genre d’embûches peut-il y avoir dans la course de dimanche ?

« C’est une course très difficile, car ici les conditions changent très vite et de manière inattendue. Nous avons fait deux jours d’essais avec une chaleur incroyable et un plein soleil, maintenant nous sommes dans le week-end de course avec des températures légèrement plus basses ; nous devons donc évaluer différents composés de pneus et d’autres choses. Aussi, aujourd’hui il a plu et s’est arrêté au moins dix fois. En course, ce sera difficile de tout gérer s’il y a un autre jour comme celui-ci. Étant une piste longue, il arrive qu’à certains endroits il pleuve et que d’autres soient secs, donc c’est très compliqué ».

Vous êtes le pilote Yamaha le plus rapide de tous les temps aux Suzuka 8 Hours, à quel point cela vous rend-il fier ?

« Beaucoup. Nous sommes venus ici en sachant que nous avions le vélo comme celui de 2019, puis nous avons apporté quelques modifications. L’électronique s’est beaucoup améliorée, elle a changé par rapport à il y a trois ans et nous a fait faire un pas en avant incroyable. Avant, nous avions un kit électronique, maintenant nous avons le même que le Superbike. Nous avons également plus de monde dans le garage, comme Andrew Pitt, le chef d’équipe d’Andrea Locatelli dans le championnat du monde. Il y a des personnalités du plus haut niveau qui nous aident et le résultat est arrivé. Cela me rend fier, car je sais à quel point cette course est importante et à quel point ce circuit mythique est difficile. Être le meilleur pilote Yamaha de tous les temps est quelque chose d’excitant ».

Quels sont vos atouts pour la course ?

« En général, en tant qu’équipe, nous avons beaucoup d’expérience en endurance, mais ceux qui viennent du Superbike sont peut-être un peu moins expérimentés. Même s’il y a des pilotes comme Lowes, Haslam et Rea qui ont déjà couru et remporté les 8 Heures de Suzuka… Mais en tant qu’équipe et pilotes nous avons tellement d’expérience qu’il faut essayer d’en profiter pour faire le moins d’erreurs possible et gagner du temps ».

Comment avez-vous préparé les Suzuka 8 Hours ?

« Je m’entraîne toujours et j’ai la chance de courir dans plus de championnats. Je fais beaucoup de vélo, c’est le meilleur entraînement. Je fais beaucoup de kilomètres et cela m’aide à être en forme. Depuis le début de l’année, je n’ai pratiquement pas eu de jours de congé, j’ai toujours été occupé et c’est important. Les 8 Heures de Suzuka sont la course la plus dure de l’année, aussi parce que la piste est assez physique, et donc dimanche ce sera dur ».

La course au titre mondial d’Endurance est devenue compliquée, qu’attendez-vous de la finale du championnat ?

« A Spa, on a eu un mauvais coup, on gagnait la course et puis se retrouver à ne pas la finir, c’était dommage. Mais tout peut arriver, il faut profiter du fait qu’on est rapide à Suzuka pour marquer le plus de points possible, même si c’est un 8 Heures et qu’il en attribue moins. Ensuite, on jouera le tout au Bol d’Or. Gagner le titre sera difficile, mais nous n’abandonnons pas ».

Le dimanche 7 août, le rendez-vous tant attendu de l’EWC 2022 débutera à 4h30, heure italienne , le drapeau à damier flottera à 12h30. La télévision en direct est programmée sur Eurosport 2 (chaîne Sky 211). Sur Corsedimoto, vous trouverez, en plus de toutes les actualités en temps réel, même les vidéos exclusives des étapes les plus excitantes.

 

 

 

Comment here